> Adhérer ! > Faire un don > Soumettre un litige en ligne

Chèque énergie 2024 : un portail étendant l’éligibilité a ouvert le 4 juillet

Le chèque énergie est versé chaque année aux ménages les plus modestes pour les aider à payer leurs factures d’électricité, de gaz ou encore de fioul domestique. La campagne d’envoi automatique des chèques énergie pour l’année 2024 a pris fin le 25 avril. Les ménages dont la situation a évolué en 2022 et qui n’ont pas reçu de chèque énergie pourront faire une demande sur un portail dédié ouvert depuis le 4 juillet.

Un décret publié au Journal officiel le 5 mai 2024 a précisé les conditions d’éligibilité pour les chèques énergie émis cette année. Le chèque énergie est attribué sous conditions de ressources. Son montant, qui est calculé en fonction de votre revenu fiscal de référence (RFR) et de la composition de votre foyer, varie de 48 à 277 € par an.

Par exemple, en 2023, l’éligibilité au chèque énergie dépendait de vos revenus 2021 (déclarés auprès de l’administration fiscale en 2022) et de la composition de votre ménage établie à partir de votre déclaration de taxe d’habitation.

La suppression totale de la taxe d’habitation sur la résidence principale depuis le 1er janvier 2023 a empêché un établissement mécanique d’une nouvelle liste de bénéficiaires du chèque énergie pour 2024. Il a ainsi été décidé que les ménages qui ont bénéficié du dispositif en 2023 recevraient aussi un chèque énergie en 2024, afin notamment de conserver le caractère automatique de l’envoi des chèques énergie.

Pour les ménages éligibles au dispositif cette année au titre de leur situation en 2022 (revenus déclarés à l’administration fiscale en 2023 et composition du ménage), et qui n’étaient pas éligibles l’année dernière, un portail est mis en place à partir du 4 juillet 2024 pour leur permettre de demander le chèque énergie. Cela concerne notamment :

  • les jeunes qui sont entrés dans la vie active (primo-déclarants) ;
  • les ménages dont les revenus ont baissé entre 2021 et 2022 ;
  • les ménages qui ont connu une naissance en 2022.

Le portail de demande du chèque énergie est disponible via le site https://chequeenergie2024.asp-public.fr/chqnrj2024/ jusqu’en décembre 2024.

Vous pouvez vérifier votre éligibilité au dispositif grâce à ce simulateur.

À noter

Les chèques énergie ont été envoyés automatiquement du 2 au 25 avril 2024 aux personnes qui avaient bénéficié du dispositif l’an dernier. Ils sont valables jusqu’au 31 mars 2025 pour aider au paiement des factures d’énergie (électricité, gaz, chaleur, fioul domestique, bois…) et de certains travaux énergétiques du logement.

Comment utiliser le chèque énergie ?

Une fois que vous avez reçu votre chèque énergie, vous pouvez :

  • l’utiliser directement en ligne et ainsi payer une partie de vos dépenses d’énergie auprès de votre fournisseur d’électricité ou de gaz naturel, ou auprès de votre bailleur social (pour les charges locatives intégrant des frais d’énergie) ;
  • l’envoyer à votre bailleur social ou à votre fournisseur d’énergie par courrier postal (vous pouvez notamment trouver son adresse sur votre dernière facture ou votre échéancier).

Pour que votre chèque énergie des prochaines années soit directement déduit de votre facture d’électricité ou de gaz, vous pouvez demander sa pré-affectation :

  • soit en ligne ;
  • soit en envoyant votre chèque énergie par voie postale à votre fournisseur ou à votre bailleur social après avoir coché la case « pré-affectation » présente sur le document.

Vous ne recevrez alors plus votre chèque énergie par courrier ; au printemps, un courriel vous informera simplement du montant de votre chèque énergie pour l’année.

À noter

Les ménages qui n’ont pas reçu de chèque énergie 2024 (ou qui souhaitent réévaluer leur montant) peuvent déposer une demande de chèque énergie avant le 31 décembre 2024. La demande de chèque doit être réalisée soit :

  • sur le portail chèque énergie 2024
  • en appelant l’assistance utilisateur qui vous indiquera la démarche à suivre pour déposer une demande auprès de l’Agence de Services et Paiement

d’après le site « service-public.fr »