UFC-QUE CHOISIR OUEST 94

COMMERCE

CONSEIL POUR L’ACHAT D’UN VEHICULE D’OCCASION A UN PARTICULIER

CONSEIL POUR L’ACHAT D’UN VEHICULE D’OCCASION A UN PARTICULIER

De nombreux litiges surviennent lors de l’achat d’un véhicule à un particulier. Souvent ces achats se font via des sites de vente tels que « le Bon Coin ».

Les litiges sont généralement liés à des problèmes mécaniques ou électroniques qui ont lieu quelques kilomètres après l’achat.

Nous vous donnons des recommandations pour éviter de vous faire avoir.

  • faites  parler le vendeur  de l’état général de la voiture, de ses équipements,
  • fixez un rendez-vous de préférence en journée afin d’inspecter la voiture sous toutes les coutures et dans les meilleures conditions de visibilité,
  • demandez à consulter le carnet d’entretien ainsi que toutes les factures des différentes réparations effectuées sur le véhicule,
  • n’hésitez pas à vous faire accompagner d’une personne de confiance et vérifiez que tous les éléments de sécurité fonctionnent,
  • et bien sûr, pas question de l’acheter sans l’essayer sur plusieurs kilomètres en ville et sur route si possible !

De plus le vendeur doit vous remettre un certain nombre de documents administratifs :

  • le certificat de situation administrative (anciennement certificat de non-gage) de moins de 15 jours, qui permet de vérifier qu’il n’existe aucune opposition à la vente,
  • si le véhicule a plus de 4 ans, il devra également vous fournir le contrôle technique, datant de moins de 6 mois,
  • le certificat d’immatriculation (anciennement carte grise), ou son coupon détachable, barré avec la mention « vendue + la date » devra vous être remis qui doit être à son nom.
  • enfin, le vendeur doit être en possession d’un certificat de cession qu’il faudra remplir en double exemplaire, l’un étant pour vous.

Avant de signer, une fois tous ces documents en main, vérifiez l’exactitude des écrits : par exemple est-ce-que le modèle du véhicule et son immatriculation correspondent bien à votre achat ?

Sachez qu’en cas d’achat à un particulier, seule la garantie des vices cachés est susceptible de s’appliquer, contrairement à l’achat à un professionnel où s’ajoute aussi celle de conformité.

Si après votre achat, vous rencontrez des problèmes autres que ceux liés à l’usure du véhicule, vous pouvez faire jouer la garantie des vices cachés, à condition de le faire dans les 2 ans qui suivent  la découverte du vice.

En conclusion si vous trouvez une voiture à un prix nettement inférieur à sa cote méfiez vous car il y a un risque que  celle-ci vous pose problème

Guy BACHELEy

D’après une fiche de l’INC